Jésus dans le Coran

Introduction

Cette page est un recueil d'informations sur Jésus pour les Musulmans, du point de vue coranique. Nous vous invitons à consulter votre propre Coran afin de vérifier ce qui suit.

Dans le Coran Jésus n'est ni Dieu, ni le Fils de Dieu, ni un homme qui est mort sur la croix. Jésus est dans le Coran un prophète dont le message a été rejeté par le Juifs. Il est appelé le Messie, mais cela signifie seulement qu'il est un messager de Dieu (Coran 4:171). Il a apporté l'Évangile (Coran 57:27).

 

La conception miraculeuse de Jésus

L'aspect le plus important de la vie de Jésus est sa conception et à sa naissance, qui sont relatées dans le Coran, sourate 19:16-26. Jésus est donc né miraculeusement, sans aucune intervention masculine. Le miracle de la naissance de Jésus amène la question: Jésus est-il seulement humain ou bien seulement spirituel? Jésus ne serait-il pas seulement humain, parce qu’il a été créé comme Adam? En effet, dans le Coran sourate 3:59, nous lisons la similitude entre la naissance d'Adam et la naissance de Jésus:Pour Dieu, Jésus est comme Adam qu’Il créa de poussière, puis Il lui dit: «Sois»: et il fut.

Cependant, le Coran nous parle non seulement de la similitude, mais aussi des différences entre la naissance d'Adam et la naissance de Jésus:

  • Adam n’est issu d’aucun humain : ni père ni mère (Coran 2:30; 15:28; 32:7).
  • Jésus est né d'une vierge (Coran 19:20-22).
  • Adam a été créé à partir de ce qui est en bas, la poussière ; il est donc terrestre (Coran 15:28; 32:7).
  • Jésus a été créé par une Parole de Dieu ; il est donc céleste (Coran 3:45).
  • Jésus a été donné à Marie comme l'enfant parfait de Dieu (Coran 19:19).

Sur la base de ces faits, nous pouvons dire qu'il existe des différences considérables entre les conceptions d'Adam et Jésus. Adam a été créé depuis la terre et Jésus a été créé depuis le ciel. Jésus étant irréprochable et créé par une Parole de Dieu, il avait une substance plus élevée. Nous distinguons la Parole de Dieu (Kalima) et les paroles de Dieu dans l'Écriture. La Parole de Dieu et l'Esprit doivent être éternels, car Dieu n'aurait jamais pu être sans Parole et Esprit. Selon le Coran, Jésus a été sans faute dans sa vie sur terre (Coran 19:19), tandis qu’Adam a désobéi à Dieu dans sa vie sur terre (Coran 2:36). Adam ne possède pas les mêmes caractéristiques que Jésus, la Parole de Dieu.

 

L'identité de Jésus

Ainsi, selon le Coran, Jésus a une nature spirituelle. Mais si Jésus n'est pas la Parole de Dieu faite chair et s’il n'est pas un simple mortel, quelle est alors l'identité de Jésus? Mais avons-nous passé en revue tous ce que le Coran relate sur Jésus? Non pas. Nous y trouvons aussi ce qui suit concernant Jésus:

  • Le Coran attribue à Jésus un nombre de titres élevés plus grand que pour tout autre personnage.
  • Il est un «Signe» (Coran 19:21; 21:91), une «Miséricorde» (Coran 19:21) et un «Témoin» (Coran 5:117).
  • Jésus est évoqué avec respect dans le Coran.
  • Il n'y a pas de critiques de Jésus dans le Coran.
  • Dans le Coran Jésus est l’apôtre de Dieu, la Parole de Dieu (Kalima) et l'Esprit de Dieu (ruh) (Coran 4:171).

Le mot arabe bashar dans le Coran se réfère à un mortel, non pas à un monde d’esprits. Mohammed est un simple mortel comme tout un chacun (Coran 18:110; 41:6). Il en est de même des autres prophètes. Il est donc remarquable que le mot bashar ne figure nulle part en relation avec Jésus. A contrario, on aurait eu la meilleure preuve que Jésus n'est pas Dieu, mais simplement un être humain. A présent, nous devons examiner sérieusement cette question: Est-il possible que Jésus était en fait plus qu'un prophète? Rappelez-vous ce que le Coran dit de Jésus:

  • Jésus est né d'une vierge (Coran 19:20-22).
  • Jésus était irréprochable (Coran 19:19).
  • Jésus était un grand guérisseur des malades (Coran 3:49; 5:110).
  • Jésus a été enlevé au ciel par Dieu (Coran 4:158).
  • Jésus reviendra (Coran 3:45; 43:61).

Mais ce n'est pas tout. Il y a plus encore dans le Coran sur Jésus. Le Coran reconnaît l'existence d'une distinction particulière entre les serviteurs de Dieu (Coran 2:253). Jésus a une position particulière dans le Coran : Il est nanti de signes (Coran 2:253; 43:63), il a reçu l’assistance du Saint Esprit (Coran 2:253). Jésus est une personne d’une dignité extrême aussi bien dans ce monde que dans l'autre monde (Coran 3:45). Tous les commentateurs s'accord sur le fait que cela implique à la fois sainteté et bénédictions. Seul Jésus peut «créer» et «donner la vie» (Coran 3:49). Aucun autre prophète du Coran n’a fait de telles actions. Par conséquent, la position de Jésus surpasse celle de toutes les autres personnes et l'exalte à un niveau qu'aucun être humain n’a jamais atteint. Que pensez-vous de Jésus? Pouvez-vous dire qu'il s'agit simplement d'un prophète?

 

Pour approfondir

Beaucoup de Musulmans croient au mythe qu'ils ont seulement l'autorisation de lire le Coran comme la dernière édition de l’Ecriture divine. Ils pensent que la Bible (en particulier la Taurah – les cinq livres de Moïse, le Zabur – les psaumes et l'Évangile - Injil) n'est pas intéressante. Mais cela n’est pas en accord avec le Coran. Pourquoi? Parce que selon le Coran, sourate 3:61 et 3:64, le Musulmans sont requis de s’entretenir avec les gens du Livre (la Bible) et invités à étudier les moyens d’atteindre la vérité. Tabari (mort en 923 après J.-C.) fut l'un des plus grands savants musulmans. Il a écrit de nombreux commentaires du Coran. Sur le Coran 28:82, Tabari demande: quels étaient les fautes d'Ibrahim? Il résume trois mensonges d'Ibrahim:

  • En disant «je suis malade» pour éviter l'adoration des idoles (Coran 37:89). N'est-ce pas un mensonge officieux?
  • Lorsqu’il nia avoir détruit les statues des idoles, parce qu'il dit que Dieu l’avait fait (Coran 21:63). Encore une fois un mensonge innocent.
  • Quand il dit que Sar'ai n'était pas sa femme, mais sa sœur.

Le troisième mensonge ne figure pas dans le Coran. Il est mentionné dans la Bible, dans Genèse 12:11-13. Le grand savant musulman a du lire de la Bible pour répondre à la question!

Comme Tabari, beaucoup de Musulmans lisent la Bible, car elle donne une connaissance beaucoup plus complète. Parce qu'il y a un appel dans le Coran à examiner et une ouverture à utiliser l'Évangile comme source, nous ne pouvons pas dire que le Coran prétend donner la vérité absolue au sujet de Jésus, toute l'histoire de sa vie, ou une déclaration définitive (Coran 2:256). Certes le Coran avance des déclarations de foi au sujet de Jésus, mais avec l'intention de stimuler l'étude humaine, sans donner la réponse finale. En d'autres termes: chaque musulman doit surestimer ses capacités en disant qu'il a la vérité absolue sur Jésus. Même Mohammed a reçu l’ordre d'être guidé par ceux qui ont reçu les Ecritures avant lui: 'Et si tu [Mohammed] as quelque doute au sujet de ce que Nous t’avons révélé, interroge ceux qui, avant toi, lisaient l’Écriture' (Coran 10 :94).

Il serait présomptueux pour les Musulmans de croire qu'ils connaissent non seulement la vérité, mais aussi toute la vérité sur Jésus, et de refuser de suivre la voie ouverte par le Coran vers la recherche d'autres témoins.

Le Coran confirme l'Evangile et y renvoie le lecteur pour plus d'informations. Alors, comme le Coran le suggère, examinons La grâce dans l'Injil.