A sonder sa création

La Parole de Dieu était la lumière, Il la sépara des ténèbres (des démons !), de la même façon qu’Il sépara les eaux de la terre sèche. Il créa tout selon son espèce;  les arbres, les plantes, les animaux sur la terre et dans les mers, les planètes, les étoiles, le soleil et la lune. Pour finir Sa création, il créa l’homme et la femme. (Torah, Gen. 1:26)

Faisons l'homme à notre image, selon notre ressemblance, et qu'il domine sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, sur le bétail, sur toute la terre, et sur tous les reptiles qui rampent sur la terre.

Dieu constata que toute Sa création était bonne. L’homme, qui était appelé à quelque chose de grand, pouvait ressembler au Dieu invisible tant qu’il resterait dans la communion et l’obéissance à Celui-ci. Mais Lucifer était là. Il ne pouvait rien contre Dieu, mais il en voulait à Sa création, car il avait perdu sa place et avait été jeté du ciel sur la terre. La seule chose qu’il pouvait faire pour nuire à la création, était d’utiliser la liberté de choix de l’homme et la femme. Il a donc lancé un défi à Eve et Adam de transgresser la seule limite que Dieu leur avait tracé. Il a pu faire tomber l’être humain dans le même piège où il était tombé : faire agir l’homme indépendemment de Dieu, et ainsi perdre sa perfection et son innocence à cause de la désobéissance. Il lui a fait croire: «Je n’ai besoin de conseils de personne. » Or, le seul qui n’ait pas besoin de conseils, c’est Dieu! L’homme dans un sens est devenu comme Dieu, mais sans le même pouvoir, et depuis lors, sans aide. L’homme s’est éloigné  des plans et de la personne de Son créateur.  A cause de la justice divine l’homme a dû subir la conséquence dont Dieu l’avait averti: la mort. Nos ancêtres ont ainsi perdu la communion avec Dieu, ils se sont cachés en essayant de couvrir leur honte avec des feuilles de figuier. Le résultat final est qu’ils ont été chassés du paradis, mais Dieu les a couverts d’une peau d’animal. Dans le paradis l’homme avait la communion avec sa femme, avec  Son Dieu et même avec les animaux dont apparemment il ne se nourrissait pas. Le concept de la mort était totalement inconnu.

C’est le jour de la chute de l’homme, que la mort a frappé pour la première fois. Dieu tua l’animal pour couvrir l’homme et la femme avec sa peau. Le principe du sacrifice est ainsi devenu le point central dans tout le message que Dieu a adressé aux hommes.

Sans effusion de sang il n’y a point de pardon.

Le fait que la mort soit intervenue montre la gravité de nos erreurs qu’on appelle le péché.

Ce qui arriva par la suite en dehors du paradis...